• En effet, sur ce site, on parle de pleine activité. Mais qu'est-ce que c'est ? Quelle différence ?

    Il s'agit d'une orientation économique, qui serait basée plutôt sur des actifs (personnes qui ont une activité professionnelle) indépendants (ou à leur compte) plutôt que salariés, "embauchés" (travaillant pour quelqu'un d'autre, un patron par exemple, des actionnaires pour les grandes entreprises, ...).

    Il s'agit de créer de la richesse, de faire évoluer l'économie d'un pays, y participer activement et non être un simple spectateur qui fait juste ce qu'on lui dit de faire. Il faut que chacun fasse, dans le but d'une amélioration constante de soi-même, de son entourage et de l'activité économique.

    Des critiques existent, mais c'est l'issu par laquelle chaque personne qui voudra réussir devra passer... Une particularité française, c'est que chaque français passe son temps à critiquer les différences, les nouveautés, ... Il est nostalgique et ne souhaite pas que quelqu'un ou quelque chose vienne brusquer "sa petite vie tranquille". On dit que "l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt", et c'est sûrement vrai ; moi, je pense que l'avenir et la réussite appartiennent à ceux qui sont ouvert d'esprit, qui sauront s'adapter et qui sont dans un dynamisme d'évolution personnelle.

    Voici quelques liens que j'ai trouvé sur la pleine activité :

    http://www.alternatives-economiques.fr/plein-emploi-ou-pleine-activite_fr_art_79_7704.html

    http://www.alternatives-economiques.fr/la-pleine-activite--fille-indigne-du-plein-emploi_fr_art_89_8787.html

    http://www.monde-diplomatique.fr/1992/08/CASSEN/44630


    votre commentaire
  • Voici un article que vous pouvez retrouver sur le site de capital.fr...
     
    Pour Jean-Pierre Gaudard, auteur de «La fin du salariat» publié en janvier 2013 aux éditions François Bourin, le développement de la précarité n'est pas dû qu'à la crise économique mais à un changement profond de notre modèle social.

    Capital.fr : Vous annoncez la fin du salariat, alors qu'il n'y a jamais eu autant de salariés en France, avec plus de 18 millions de personnes sous ce statut dans le secteur privé. N'est-ce pas paradoxal ?
    Jean-Pierre Gaudard : Au cours des dernières décennies, ..." cliquez ici pour lire la suite...


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Les personnes qui réussissent honnêtement et qui aident des personnes à réussir disent :

    "Si on veut avoir ou être ce que les autres n'ont pas ou ne sont pas, il faut faire ce que les autres ne font pas !" On peut en avoir une simple interprétation philosophique, ou bien en être conscient et s'en servir pour réussir. Pour seulement 3% des Français ont des revenus supérieus à 5 000€ ? Parceque seulement 3% des Français font ce que 97% n'osent pas faire, n'y croient pas ou on un état d'esprit négatif.

    Pourquoi la pluspart des personnes ne croient pas en des projets nouveaux, innovants, encore jamais réalisés ou jamais réussis ? Parceque 97% des personnes sont contrôler par la peur de l'échec et sont par conséquent négatifs ou cherchent des excuses : 97%, c'est la majorité = l'avis de "M. tout le monde" et ce sur lequel la pluspart des gens se basent pour juger.

    Je pense que ce phénomène à produit le pleine enmploi à une époque et participe à la création et l'entretien de la crise économique actuelle...

    Discussion sur forum possible : http://antakeo.kazeo.com/forum-1142-391.html


    votre commentaire

  • votre commentaire